icon-account icon-glass
Shipping worldwide | Parisian boutique is open Monday to Saturday from 11 am to 7 pm

La face cachée de l'iceberg

#empowerwomenthroughcreativity

On me demande souvent comment naissent mes collections.

Je ne sais jamais vraiment comment répondre à cette question parce qu’elles sont toutes liées : je ne sais pas quand elles commencent ni vraiment si elles se terminent.

Heimstone pour moi, c’est comme un grand livre ouvert : celui de ma vie, de mes inspirations, de mes souvenirs, de mes épreuves, de mes challenges, de mes voyages, de ce que j’aime mais aussi de ce contre quoi je lutte. La créativité dont j’ai parlé ici depuis le début est ce qui me porte, et Heimstone est le fruit de tout ça.

S’il n’y a pas de début, ni de fin, il n’y a pas de frontière entre Heimstone et moi. Je crois pouvoir dire que c’est comme si nous n’étions qu’un. Je mets tout de moi dans cette marque que je considère comme un univers entier, le prolongement de moi-même. Ce ne sont pas des chapitres les uns à la suite des autres mais une grande discussion que j’ai ouverte et qui ne s’arrête jamais, nourrie à chaque nouvelle saison, sur laquelle rebondit chaque nouvelle capsule, chaque nouvelle envie et que chaque nouvelle personne dans ma vie et toute mon énergie nourrissent.

J’ai eu la chance d’avoir une enfance très heureuse avec des parents formidables qui malgré des vies professionnelles ultra chargées nous ont toujours privilégiés.

Nous avons eu la chance de beaucoup voyager, d’avoir des parents pour lesquels l’art, l’intérieur, la décoration, le bien-être, le sport et la nourriture de qualité ont toujours eus une place essentielle dans leur équilibre.

Notre enfance a été bercée par des visites dans des musées, la découverte de nouvelles culture, les sorties au théâtre etc... C’était notre quotidien.

Si aujourd’hui je porte une grande importance à la créativité et si je trouve que c’est un outil et une force extraordinaire dans la vie, je pense que c’est parce que mes parents ont éveillé cela chez moi.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé dessiner. Je me souviens que mon père m’avait emmenée voir une exposition de dessins de Rembrandt, et ça avait été comme une révélation pour moi, j’étais émerveillée par la simplicité complexe du trait de crayon.

Je ne peux pas dire que je suis une très bonne dessinatrice, mais j’adore ça.

Encore plus que le dessin, j’aime la peinture, les couleurs, les tissus et les imprimés.

Adolescente, je me souviens avoir voyagé à plusieurs reprises en Côte d’Ivoire (les parents de ma meilleurs amie vivaient là-bas), et je passais mes journées sur les marchés, à chiner des tissus.

J’adorais voir tous ces tissus Wax. Ils étaient tous bariolés et colorés avec des motifs qui n’avaient rien à voir les uns avec les autres. Je me suis dit "Mais quelle créativité, quel culot de mélanger tous ces motifs !".

Je me souviens avoir ce jour compris que tout était possible, qu’en fait, les seules barrières que nous avons dans la vie sont celles que nous nous créons.

Si je les trouvais beaux, c’est justement parce qu’ils n’étaient pas assortis.

Ee je crée mes collections, je suis encore à la recherche de ça, je dis souvent aux filles avec qui je travaille : « J’adore, ça ne va tellement pas ensemble. » Ça les fait rire !

Petite, j’ai donc beaucoup voyagé en Afrique, au Maroc, en Egypte, aux Etats-Unis, en Inde et j’avais pour chacun de ces pays une fascination pour les différents travaux textiles. J’adore les boutis style vieille Angleterre du Maine, autant que les superbes Kilim marocains.

Je trouve que le voyage aide à la créativité dans le sens où on voit pleins de nouvelles choses mais pas seulement… J’adore le décalage horaire, je trouve qu’il y a un moment hors du temps qui laisse à l’esprit le temps de se balader librement et de réinterpréter des images que nous avons vues, avec un point de vue différent.

Je pense avoir d’ailleurs réalisé les plus belles pièces Heimstone dans un avion !

J’ai toujours voulu garder une trace de mes voyages, une trace sur laquelle je puisse revenir, pour me rappeler, pour me souvenir comment je pensais à telle période de ma vie.

Très tôt, j’ai commencé à faire des carnets de voyage. Je n’aime pas tellement écrire, mais j’aime les collages, j’aime coller toutes sortes de choses : mes billets d’avion, une carte d’un restaurant, une fleur séchée, une place de théâtre, un bout de tissu… Bref, j’adore coller !

J’ai donc commencé à faire des carnets de voyage. Ils étaient moches à l’époque, je devais être en train de chercher mon style.

Mais j’aime aussi colorier, peindre, dessiner, encadrer, entourer, j’y trouve une satisfaction incroyable.

Lorsque j’ai commencé Heimstone, j’avais 23 ans, et je voyageais beaucoup. Ma sœur jumelle Caroline (@threesevenparis) habitait à New York, mon frère (@antoineblanchetfilms) habitait à Los Angeles, et je passais mon temps à faire des aller-retours aux États-Unis. A partir de ce moment, influencée par mon enfance bercée par les voyages, je n’ai cessé de tout garder, de tout dessiner et tout ce que j’ai eu la chance de voir n’a cessé d’inspirer les collections Heimstone. 

Les États-Unis sont une influence majeure pour moi, ils ont et continuent d’inspirer beaucoup de mes collections.

En juillet 2007, j’ai commencé l’un des plus beaux voyages de ma vie : le tour des États-Unis en voiture. 

Le but était de traverser tous les états des États-Unis en voiture, sans jamais prendre l’autoroute.

Un des quatre carnets sur le tour des États-Unis.

Ce voyage inspira la collection Automne-Hiver 2008-2009 avec la collection Indiens d’Amérique.

Six voyages et deux ans plus tard, c’était fait, en août 2009, je clôturais ce périple avec en destination finale, l’Alaska.

Ce pays a inspiré la collection hiver 2010-2011, Nome, sans doute le plus beau voyage de ma vie, puis je suis partie à Hawaï.

Quelques adresses aux États-Unis :

The Deetjens's Inn, Big Sur, California

Dunton Hot Springs, Dolores, Colorado

Thunderbird Hotel, Marfa Texas

Cet hôtel a d’ailleurs inspiré la collection Heimstone Thunderbird de l’été 2013.

Collection Thunderbird été 2013, Ella Rose Richards shootée par Sonia Sieff.

Un de mes voyages allant de la Californie jusqu’au fin fond du Midwest américain a inspiré la collection Echo Hiver 2012-2013. 

Un voyage très silencieux, long et laborieux car les paysages sont tous les mêmes, les routes sont plates entre les anciennes terres Kellogg’s. Il ne se passe rien. Ce sont des heures et des heures de conduite au milieu de nulle part.

Néanmoins, en plein mois d’août la température avoisine les 45 degrés et j’ai pu assister à des orages incroyables, où le ciel devient noir et menaçant. Une de mes photos qu’on peut voir ci-dessous a donné jour à l’imprimé Orage.

Nous nous sommes arrêtés à Decatur, Illinois pour rendre visite à ma sœur jumelle Caroline et son mari Jonas qui y habitaient à ce moment-là. À l’époque, ils fabriquaient des meubles sur-mesure « Three Seven » et étaient basés chez le papa de Jonas.

Un jour, nous sommes allés dans un magasin d’outillage de Decatur pour aller chercher du matériel pour les meubles.

Toutes les boutiques étaient déjà en préparation pour Thanksgiving (une institution là-bas !). J’ai photographié une allée entière de fausses feuilles d’automne, et j’en ai fait un imprimé.

(Ci-dessous, les fameuses fausses feuilles sur la page de droite, et l’imprimé plus bas).


A Monterey, en Californie, j’ai photographié des méduses dans un aquarium (juste avec mon iPhone) et en ai fait l’imprimé Jellyfish.

Quelques années plus tard, j’ai rencontré mon mari Onur, à New York. Il est d’origine Turque mais il a grandi en Australie. Quand nous nous sommes rencontrés, il habitait encore à Sydney.

Les premiers mois de notre relation, nous nous retrouvions en Turquie, pays qu’il m’a fait découvrir et qui a inspiré ma vie, mais aussi la collection December hiver 2013-2014.

Un marché aux poissons d’Istanbul a inspiré l’imprimé Poissons.

Parfois, les imprimés peuvent être inspirés par des formes ou des couleurs qui me plaisent, sans qu’il y ait d’idées spécifiques derrière.

C’est le cas des imprimés "veines" et "crépines" de la collection Hiver 2012-2013 December.

Nous avons également beaucoup voyagé an Australie, ce qui a donné naissance à notre imprimé Victoria Bitter.

Une photo d’un port de bateaux et de containers au Canada a inspiré l’imprimé "Paquebots", collection Alberta Hiver 2015-2016.

La créativité se trouve dans chaque recoin de mes découvertes. Je pense qu’il appartient à chacun de trouver des idées et des inspirations à chaque instant, il suffit de les voir. Au-delà des voyages, je me suis aussi beaucoup inspirée d’artistes que j’aime. La collection Dia, pour l’été 2012 en est un bon exemple.

Cette collection faisait références à la fondation d’art Dia Beacon aux Etats-Unis, que j’avais eu l’occasion de visiter à Marfa au Texas, mais aussi Upstate New York.

J’adore le travail de néons de l’artiste Dan Flavin. Voici une pièce inspirée de son travail :

Ou encore les dessins délicats d’Egon Schiele :

Quelques croquis…

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’interview de Géraldine Dormoy pour l’Express, L’art de voyager d’Alix Petit.

Pour en savoir plus sur nos inspirations, suivez-nous sur Instagram @heimstone.


15 commentaires


  • J’adore les carnets et j’adore l’univers d’Alix. Autant dire que ce post me
    comble. J’aimerai tant pouvoir feuilleter ces carnets créatifs et poétiques. Je me demandais quel modèle de carnet tu utilisais et si tu pouvais indiquer les références. Merci et surtout bravo pour avoir créer ce bel univers auquel nous pouvons accéder (pièces après pièces en ce qui me concerne)

    Carole YL le

  • Heimstone étant l’une de mes marques préférées, j’ai eu plaisir à lire cet article qui donne des exemple concrets de la façon dont naissent les pièces d’une collection. C’est poétique, joli, inspirant, et hyper intéressant de découvrir cette partie “off” de la marque. Merci pour le partage ♥

    Manon
    www.madeinfaro.com

    Manon le

  • Bonjour, merci pour ce partage, c’est très inspirant. Peux tu nous raconter comment tu voyages, si tu prépares tes visites ou les lieux où tu veux aller minutieusement à l’avance ou si tu n’as que les grandes lignes en tête et que le reste est de l’improvisation ?

    Carine le

  • merci Alix de partager c est toujours avec un grand engouement que je lis vos posts. merci pour ce partage c est tellement inspirant. Ca me fait reflechir en tous cas.

    charlene le

  • j’adore, j’adore. Comme j’aimerais feuilleter tranquillement tous ces carnets!
    Je connais assez peu Heimstone, mais c’est ce côté voyage, création qui m’attire et me rend admirative.
    Merci!.. que tout cela continue encore longtemps ;)

    pavlyra le


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Ajouter au panier
Français
Français